Microgazéifié… wtf!

2 décembre 2009

J’écoute le hockey et je me fais bombarder de publicités sur la nouvelle Molson M. La nouvelle bière microgazéifiée, mmmm elle doit tellement être meilleure. J’avoue que c’est si bon la saveur du microgaz…. NON MAIS C’EST QUOI ÇA! Il n’y a personne que je connaisse qui sait c’est quoi cette affaire là. J’avoue que c’est du bon marketing, en 2 semaines, j’ai goûté 2 fois à la bière, et j’ai vu environ 50 à 75 fois le logo, disons qu’on commence à être chummy, mais pour être franc on va rester juste des connaissances parce que j’ai pas l’intention d’en acheter. Non mais, j’ai senti aucune différence de goût, pis c’est de la Molson… En fait, j’ai l’impression que Molson nous vend du vent. Je vois déjà la réplique de Labatt, la L macromalté. Expliquez-nous c’est quoi cette M là! Je ne crois pas qu’un produit peut durer longtemps sans avantage tangible. Heureusement pour elle, la M peut compter sur la force de frappe de Molson pour espérer perdurer, mais combien de temps?

Autre question, qui cible cette bière? Le bon Serge doit bien se demander quossé c’est ça, mais pourtant la M s’affiche directement en même temps que la EX, soit pendant le hockey. Les jeunes urbains branchés touveront sans doute cette bière bien trop commerciale. Les vieux ne changeront probablement pas leur habitude pour une bière qui a « l’air jeune ». Les femmes… on s’affiche pendant le hockey… Il reste pas grand monde, peut-être cible-t-on ceux qui veulent flasher, avoir l’effet de la nouveauté, mais pourquoi investir des sommes colossales pour une bière qui ne dura pas 2 ans? L’avenir nous apportera sans doute quelques réponses, mais permettez-moi d’être septiques.

La M, c’est quoi ça?

GM

La M

  1. décembre 2, 2009

    J’ai eu le même genre de réflexion, cher GM! Honnêtement, j’en suis venue à la conclusion que cette fameuse M devait cibler les grands buveurs de bière qui veulent raffiner leur look (puisque, en effet, il n’y a pas de différence notable au goût). Toutefois, je ne crois pas que cette position soit très rentable dans un futur plus éloigné…

    C’est peut-être seulement une tentative de reposition de marque (puisque de plus en plus de gens consomment des bières de micro-brasserie). Peut-être Molson veut-il seulement voir si les gens sont plus favorable à l’image de la M qu’à l’image de la « traditionnelle » bière Molson?

    Dans tout les cas, MYSTÈRE!

  2. décembre 11, 2009

    Personellement, je laisserais la chance au coureur. On sait que les grands brasseurs ont souvent peur de lancerun produit qui s’éloigne un tant soit peu de l’image générale de l’entreprise alors, il ne fallait pas s’attendre à un coup d’éclat. La M est pour l’instant une tentative de lancement de produit prudente, à l’image de la Smooth Dry, Dieu aie son âme, qui s’attaque surement plus à la U et aux autres bière de microbrasseries hypercommerciales.

    Fait intéressant, enfin une bière de Molson dont l’argument de vente tourne autour du prosuit, elle n’est pas jeune depuis 1903, aimée par Serge, coulée dans le rock ou je ne sait quoi, elle est microgazéifiée.

    Au moins, d’un point de vue marketing, on se rapproche un peu d’une amélioration de produit, on attire l’attention sur celui-ci. Je pense donc que le public visé est la clientèle de Monsieur, Madame tout-le-monde un peu trop hédoniste qui veut avoir l’air trendy à boire la PREMIÈRE LAGER (notons que ça doit vouloir dire qu’une autre bière utilise le procédé depuis longtemps, fait subtilement caché au consommateur) microgazéifiée. Le packaging en noir et or, contratant avec de nombreux produits Molson et rapellant l’ancienne image de luxe associé à la Black Label à une autre époque dégage également ce positionnement.

    Attendons donc de voir la suite des chose, le produit à un beau potentiel de marketing et pourrait devenir un classique car il ne semble pas viser la clientèle de la dry ou la ex comme tant d’autres flops l’ont fait avant lui.

    Pour terminer, je trouve personnelement le goût très proche de la Kokanee, lequel était de mémoire très apprécié des consommateurs. Gageons donc que le test à l’aveugle a dû être très positif et qu’il a convaincu la marque d’essayer d’ajouter un membre à la famille de produits Molson.

    Et en plus, je l’aime bien cette bière!

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button