Gestion de crise: Nestlé vs Greenpeace

29 mai 2010

La pause Kit-Kat…au « goût » de Greenpeace.

La “pause Kit-Kat” n’a jamais été aussi longue et embarrassante pour Nestlé que le 17 mars 2010. Mise en situation : Greenpeace part en guerre contre Nestlé en évoquant que la multinationale contribue à la déforestation en Indonésie. L’utilisation de l’huile de palme dans la fabrication des produits Nestlé, notamment dans la KitKat, contribue à la destruction des tourbières indonésiennes et de la biodiversité, mettant la population d’orangs-outans au bord de l’extinction. En plus de ces allégations, le groupe a lancé une publicité virale montrant un homme en train de prendre une pause Kit-Kat en mangeant les doigts d’un orang-outan. Parodie choquante qui a fait le tour de la planète en un temps record.

Gestion de la crise

La sortie de cette publicité a eu l’effet d’une bombe dans l’univers chocolaté de Nestlé. Que faire dans te telles circonstances? Avait-on prévu cette attaque ? C’est alors qu’arrive une équipe d’intervention en relations publiques qui fait face à une crise sur une nouvelle plateforme. Ce n’est plus les médias conventionnels le champ de bataille, mais bien la toile internet et les nouveaux médias sociaux. Nestlé n’a pas tardé à Killer Kit-Kat ?réagir en annulant les contrats la liant à son fournisseur Sinar Mars. Cependant, le mal était fait: la publicité a fait le tour du monde et les médias traditionnels ont sauté sur l’occasion pour propager le boycottage. Je dois seulement avouer que les moyens utilisés par Greenpeace sont d’une originalité marquante !

Pour terminer…

Il n’y a pas de recette gagnante lorsque vient le temps de gérer une crise de relations publiques. Avec les  récents exemples de Tiger Woods et de British Petroleum, il est évident que l’objectif pemier reste de limiter les dégâts, tenter de ne pas perdre la face… Ça prend une vie pour bâtir une image, et un instant pour la détruire. C’est pour cette raison que les experts en communication agissent avec parcimonie afin de ne rien laisser hasard. Dans le cas qui de Nestlé, reste à savoir si leur promesse d’acheter de l’huile de palm écologiquement responsable d’ici 2015 va tenir. Ce qui est sûr, c’est qu’une corde sensible de l’opinion public a été touché et c’est parfois très difficile à la réparer!

Thierry

  1. mai 29, 2010

    Hi. I read a few of your other posts and wanted to know if you would be interested in exchanging blogroll links?

  2. S ................. permalink
    mai 30, 2010

    nice article! 10/10

  3. Hugo permalink*
    mai 30, 2010

    Hi Jason,

    After a short reading session of your blog, I’ve noticed that you’re posting real public relations tips which are realistic and might be used in professionnal context. In fact, it will be a pleasure for us to put your URL in our blogroll.

    Thanks for reading us !

    Hugo

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button