Mangez-vous de la Liberté ?

2 juin 2010

Mangez-vous de la liberté ? from BriseGlace on Vimeo.

Si vous êtes comme moi, vous aimez les vraies chose de la vie.

Si vous êtes comme moi, vous préférez le yogourt Liberté (yaourt pour notre lectorat français) parce qu’il est, justement et simplement, vrai. Rien à voir avec les foutus produits sans gras remplis d’additifs et de produits chimiques.

Donc pour poursuivre cette série de mini études de cas menée par l’équipe de l’agence embryonnaire BriseGlace, j’ai choisis de vous entretenir sur la situation actuelle de la marque Liberté, donc où se trouve-t-elle au travers des concurrents par rapport aux efforts de communication marketing qu’elle déploie.

Danone, et les autres

L’industrie alimentaire en est une extrêmement mature où des gros, immenses, voire gigantesques joueurs se disputent âprement les parts de marché. Quiconque a déjà travailler dans l’alimentation pourrait témoigner, c’est une industrie de chiens ! (propos de Patrick Beauduin qui m’a coaché pour le Topo Cossette).

Dans le marché canadien du yogourt évalué à 800 millions, Danone possède  35 % des parts de marché. En 2006, les parts de marché québécoises de Danone était à 46 % (Wow). Pour ce qui est de Liberté, un maigre 8 % pour la même année et le même territoire. David contre Goliath.

Benchmarking et vigie

Du point de vue des efforts de communication marketing, nous sommes parfois témoins des frasques de Yoplait ou encore des bedons dansants d’Activia (Danone). Les marques de Liberté, à ma connaissance, semblent absentes des tactiques de communication de masse, ce qui est tout à fait justifiable.

Sur les réseaux sociaux, Danone et Yoplait disposent de plusieurs pages pour leurs différentes marques. Liberté, encore une fois, est complètement absente du Web. En réalité, ils ont un site corporatif. Pas de doute que le fabriquant se spécialise dans le brassage de yogourt: leur site Web est fade, terne et propose une mise en marché peu invitante des produits, pourtant si bons et si vrais.

Sur le point de vente, je remarque en tant que consommateur que les produits Liberté disposent souvent d’une mise en marché privilégiée (surtout chez IGA-Sobeys). En effet, la plupart de leurs marques se retrouvent souvent dans un grand frigo de type « tombeau ». Les promotions varient de semaines en semaines et demeurent fréquentes.

Différenciation concurrentielle et tendance

Pour citer le responsable marketing de Liberté, Simon Brisebois, la PME se distingue par sa recette naturelle contenant des bactéries pures de lait sans gélatine et sans aspartame. Pourquoi ne pas mettre cette différenciation davantage de l’avant ? Les consommateurs sont de plus en plus en quête du vrai. Consommer un produit vrai, surtout dans l’alimentaire, se transforme carrément en une valeur ajoutée pour le consommateur.

Liberté doit en tirer profit !

Recommandations sans prétention

Il ne faut pas avoir la fibre tant créative pour imaginer une foule de concepts publicitaires et d’idée de campagnes intégrées qui pourraient servir Liberté et mettre à l’avant plan l’aspect sain, naturel et authentique de leurs yogourts (ceci était un objectif de communication improvisé). D’abord, j’éviterais les médias de masse. C’est dispendieux et il s’agit du territoire des Danone et des Yoplait, soyons ailleurs. Toutefois un partenariat de commandite avec la nouvelle chaîne Zeste pourrait être envisageable, c’est plus ciblé et les amateurs de vrai s’y trouvent. Les relations publiques et la commandite d’événements (cohérents à la marque) pourraient donc très bien servir la marque.

Je pense aussi au blogging. Les produits Liberté se prêtent bien à la cuisine et aux recettes. Pourquoi ne pas mettre sur pied une plate-forme Web où un chef cuisinier discute de bouffe, un channel Youtube Liberté ?

La créativité média pourrait aussi être une avenue extrêmement intéressante pour la marque. Interventions toute naturelle en milieux urbains, beau contraste non ?

Bref, rien n’est impossible. Les puristes diront que Liberté détient une niche très précise et qu’il serait futile de faire un plan stratégique de communication marketing plus edgy, moi je leur répondrais qu’on a là un potentiel énorme pour une marque d’augmenter sa notoriété et au bout de l’entonnoir, ses parts de marché.

Hugo

  1. juin 5, 2010

    Des gars qui se tapent des analyses complètes de comm-market pour un blogue, on aime ça!!

    Ça vous mérite… la Coche Au-Dessus de la Semaine de notre 3e édition! Good job les boys, continuez comme ça c’est royalement intéressant vos articles!!

    http://unecocheaudessus.com/coche-au-dessus-de-la-semaine-3/

  2. Hugo permalink*
    juin 6, 2010

    Haha merci ! Nous sommes toujours très heureux et flatés de recevoir la coche !!!!!

    Hugo

  3. juin 7, 2010

    Un gros merci pour vos bonnes idées! Nous en tiendrons compte lors du développement de notre prochaine campagne…

    Avez-vous essayer notre nouveau yogourt Grec, nature ou vanille?

    L’équipe marketing de Liberté

  4. Hugo permalink*
    juin 7, 2010

    Merci à vous, c’est très gentil de nous lire !

    Même si l’objectif ultime n’est pas de faire réagir les principaux concernés (en l’occurrence, les gens de marketing de chez Liberté), c’est vraiment intéressant de voir que le billet et les idées se rendent à vous !

    Non je n’ai pas essayé le nouveau produit, je l’inscris sur ma prochaine liste !

    Merci encore,

    Hugo

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button