Six Pixels of Separation ou comment se sentir inspiré

17 juin 2010

« All of my past and current personal successes in life, from the growth of Twist Image to the mass media attention to the publishing deal that put this book in your hands, has been because of these online channels »

- Mitch Joel

C’est à ce moment-là que je me suis senti inspiré voire emballé. Des papillons dans le ventre presque. Je me vois dans Micth ! Tout ça parce qu’en partant le premier blogue BriseGlace (novembre dernier), nous n’avions pas de réelles ambitions à part celle de partager notre passion pour la publicité et surtout pour la stratégie se trouvant derrière le produit fini. Avec du recul, nous nous rendons compte que c’est un des bons move de notre temps passé à l’université, sinon le meilleur. Prendre la théorie qu’on apprend en classe, ajouté de la pratique vécue en stage sans oublier un fin soupçon de passion, et tiens, nous voilà avec une petite tribune qui propose du contenu pas pire pas pire. Bon, revenons à Six Pixels of Separation.

Au cours d’une série d’articles, je tâcherai de vous parler du livre, de ce qui m’a interpellé et ce, une couple de chapitres à la fois.

Tout le monde est connecté, tout le monde vous cherche dans Google

Mitch Joel avance d’abord le fait que la théorie des six degrés de séparation n’est plus applicable à ce jour. Donc ce concept qui veut nous soyons connectés à la population mondiale par l’entremise de 6 individus est remplacé par l’auteur. Celui-ci affirme que nous sommes, en 2010, tout simplement connectés à tout le monde (à un clic ou à un pixel de tout le monde). Google y est évidemment pour beaucoup. De ce fait, Joel souligne la venue d’un nouveau paradigme dans l’interaction entre la marque et le consommateur (depuis la télé, la radio et tous les autres médias de masse) : Google génère cette première interaction entre la marque et la cible. Ce qui est en soit, selon moi, le début d’une révolution pour l’industrie publicitaire et la douce fin progressive pour les médias de masse.

Argent investi VERSUS Temps investi

C’est aussi la nouvelle économie selon Mitch. Pendant que les grandes corporations dépensent des sommes immensément importantes pour des campagnes de RP ou de publicité, nous trouvons des canaux de communication complètement gratuits sur le Web. Cependant, le temps investi dans ces efforts est devenu la clé puisque le principe veut qu’on anime la communauté que nous avons créée en lui fournissant entre autres, du contenu à valeur ajoutée. J’estime qu’il faudra beaucoup de temps aux annonceurs pour comprendre le principe et surtout, pour réaliser que ces nouveaux canaux ne sont pas qu’uniquement une tendance. La forte concentration de consommateurs qui s’y trouvent et qui y participent réellement prouvent qu’il ne s’agit pas simplement d’une tendance, mais bien d’un important shift de l’industrie.

Hugo

  1. Jean-Christophe Bilodeau permalink
    juin 17, 2010

    Salut Hugo! Je suis d’accord avec ton affirmation disant que vous publiez du contenu pas pire pas pire, je dirais même pas pire pentoute! J’aime bien me tenir informé à partir de votre blogue, disons qu’il est maintenant dans mes favoris! Vraiment une bonne initiative, sérieux la qualité des textes et des analyses m’impressionne beaucoup!

    Aussi, as-tu d’autres suggestions de lecture à part Six Pixels of seperation? Peu importe le sujet (communication, marketing, web, design, internet, etc.), mais j’ai déjà lu Le millepatte sur un nénuphare et Le style en friche, donc trouve autre chose!

    Merci! Bye!

  2. Hugo permalink*
    juin 18, 2010

    Salut JC,

    Bien heureux de voir que tu apprécies le blog ! C’est un plaisir pour nous de partager sur ces sujets.

    Pour ce qui est des livres, je te conseillerais de lire Trust Agent (Chris Brogan et Julien Smith), Marketing on the Social Web (Tamar Weinberg). Ces deux livres, en plus de Six Pixels of Separation, vont te donner une excellente idée de ce qui s’en vient dans notre industrie.

    Il y a aussi Capital Conversationnel (que je n’ai pas lu) écrit par un dirigeant de Sid Lee. Ça traite du bouche à oreille et de l’importance de la conversation autour d’une marque.

    Un autre document vraiment nice sur le sujet est une présentation sur l’agence de futur. Tape « Agency 2.5″ sur http://www.slideshare.com et tu vas y accéder! 

    Merci encore de nous lire !  

    Hugo    

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button