Tweeter est un art

29 juin 2010

Tweeter est un artJ’en suis encore à mes balbutiements avec ce formidable outil qu’est Twitter et je dois avouer que j’ai encore bien du mal à bien utiliser l’outil en question.

Mon collègue, Hugo Fournier, me répète que je dois me télécharger TweetDeck pour profiter au max de Twitter. Ok, c’est un peu plus facile pour suivre mes Twiteux préférés avec ça, mais ça ne m’aidera pas à mieux tweeter.

Le problème ce n’est pas de suivre l’information, c’est de la donner au bon moment

C’est incroyable le pouvoir de Twitter pour suivre l’actualité, je dirais même qu’on ne la suit plus on la devance. Combien de fois on apprend une nouvelle par Twitter avant que ça ne sorte n’importe où ailleurs. Mais quand on ne fait pas de l’actualité, comment doit-on se servir de Twitter? Ceux qui bloguent se sentiront certainement interpellés par ceci, quand dois-je tweeter l’arrivée d’un article ou d’une nouvelle pour m’attirer le maximum de visiteurs?

Nous avons essayé le matin, le midi, le soir et je dois vous dire que les visites que Twitter nous génère restent toujours très loin de son cousin Facebook. Le problème, et je n’invente rien ici, c’est que Twitter est très éphémère. Les nouvelles se succèdent rapidement et disparaissent aussi vite. Si on n’est pas là quand nos followers sont là, il faut oublier ça. Alors le timing devient un art.

Un slogan à tous les tweets

Si on tweet dans l’objectif de s’attirer des visiteurs, le tweet doit toujours être la punch line qui incitera les gens à cliquer. Un travail de  publicitaire constant et pas toujours facile. Avec Facebook, la nouvelle peut rester longtemps sur place, les gens peuvent voir une image et lire le début de l’article, avec Twitter… 140 caractères, c’est tout, lien y compris. C’est pour ça que c’est ardu.

Ne pas oublier la raison d’être de Twitter

Twitter est née de l’intention d’un homme de rester connecté avec ses amis en temps réel. J’avais déjà fait une comparaison où je décrivais le web 1.0 comme un immense babillard rempli d’informations et le web 2.0 comme de petit babillards portatifs que tout le monde possède. Twitter ne peux être un babillard car c’est en temps réel, comme la voix et comme celle-ci, si l’interlocuteur n’est pas présent on ne peut espérer une réaction. De plus, à la manière d’un discours, si je ne suis pas intéressant, c’est foutu.

Bon Tweeting!

  1. Isabelle permalink
    juin 29, 2010

    Je partage la difficulté de l’apprentissage! Courage… Ce n’est qu’une question de temps! ;)

  2. juin 29, 2010

    Une autre difficulté de suivre en temps réel s’impose aussi, à mon avis, aux personnes qui n’ont pas accès à Twitter par le biais d’un téléphone intelligent. En ayant moi-même un téléphone stupide, je ne crois pas très pertinent de m’inscrire à Twitter, comme je n’y ai pas toujours accès et qu’entre deux visites sur le site, je perdrai beacoup d’informations… Le problème de suivre l’information est donc encore présent pour beaucoup d’utilisateurs ou d’utilisateurs potentiels!

  3. Alix permalink
    juin 29, 2010

    Pour pouvoir apprécier Twitter à son juste potentiel, il faut avoir accès à Internet 100 % du temps. Sinon, c’est pratiquement inutile, puis que c’est du temps réel, comme tu l’as dit Guillaume. Voilà pourquoi à mon avis, Twitter est un outil pour les geeks (dans le bon sens du terme), pour les passionnées du Web, des réseaux sociaux et de la technologie.

  4. thierry permalink
    juin 29, 2010

    C’est certain qu’un point d’accès à internet est nécessaire en tout temps pour pouvoir apprécier Twitter…Le mobile vient justement régler la situation avec les nouveaux iphone 4 et le googlephone avec lesquelles ont peut « twitter » toute la journée peu importe où l’on se trouve !

  5. Hugo permalink*
    juin 29, 2010

    En lien à ça, je vous invite à lire l’article de Thoma Daneau qui va plus loin par rapport à l’utilisation de Twitter et les « NOT TO DO » : http://bit.ly/cSVYR7

    Merci à vous toutes et tous de participer !

  6. juin 29, 2010

    Je n’ai pas encore de téléphone intelligent (j’aime le terme « Téléphone stupide »! Merci Martine!) et je trouve quand même Twitter un outil très pertinent!
    Il est clair que j’ai développé l’habitude d’accéder à Internet plusieurs fois par jour (via mon portable, etc.) mais je considère tout de même que Twitter constitue un excellent « fil de presse personnalisé ».

    Très bon billet Guillaume!

  7. juillet 1, 2010

    On a essayé de tweeter nos posts et comme tu dis, si on n’est pas branché 24h/24, ça n’en vaut clairement pas la peine! Un gros 5 visites provenant de Twitter depuis la mi-mai! Et dans tout ça j’utilisais la technique de la punch-line…

  8. juillet 1, 2010

    Je trouve très intéressante ton observation quant à la «réception» du Tweet et du problème de timing. Effectivement, pour qu’un Tweet soit validé, il doit être reçu : et bien reçu.

    «Pour pouvoir apprécier Twitter à son juste potentiel, il faut avoir accès à Internet 100 % du temps» disait notre cher Alix précédemment. D’un côté, je suis d’accord et d’un autre je ne le suis pas. L’apprécier à son «juste» potentiel, ça serait prétendre que l’Homme est capable d’absorber une quantité infinie d’information à chaque jour. Et, selon moi, c’est exactement là que Twitter devient intéressant, c’est-à-dire que nous choisissions les informations qui nous parviennent. C’est comme avoir un journal où il n’y aurait que les articles qui sont susceptibles de nous intéresser, comme disait Jean-Claude Kikongi. Et nous choisissons ensuite de manquer des informations, d’en laisser passer.

    Il ne faut pas stresser en campagne parce que le iPhone ne «pogne pas» et que je vais «manquer des Tweets». Profitez-en pour justement mettre en contraste le fait que vous êtes déconnecté, mais déconnecté d’une réalité encore plus «connectée» qu’avant.

    Finalement, en utilisant Twitter, on se rend rapidement compte que ce n’est pas un endroit pour dire à vos amis que vous venez de «faire un somme» ou que «votre chat viens de manger, lol». Avoir un Twitter n’est pertinent que pour suivre des Tweets intéressants, les re-Twetter et attendre d’avoir quelque chose de vraiment valable à partager.

Trackbacks et Pingbacks

  1. Tweets that mention Tweeter est un art | BriseGlace | vigie sur l'industrie des communications et du marketing | agence embryonnaire -- Topsy.com
  2. Coche Au-Dessus de la Semaine #7! | Une coche au dessus

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button