Publicité Web

12 juillet 2010

La publicité est omniprésente dans nos vies. Elle nous entoure, nous divertit, dicte nos achats, nous énerve… Nos yeux croisent une publicité à chaque instant de la journée, et ce, sans que nous nous en rendions compte. La venue d’Internet a grandement contribué à l’éclatement des médias et du monde publicitaire. Mais qui dit éclatement peut également dire perte de contrôle. La publicité Web fait face à la critique depuis son apparition à cause de la mauvaise utilisation de certains annonceurs ou encore de certaine tactiques jugées plus impertinentes qu’efficaces.

Qui n’est jamais allé sur un site Internet et tout à coup POUF! Des pop-ups et des pop-unders envahissent notre écran…Publicités portant sur grossir ses bijoux familiales ou encore comment perdre 200 livres en 2 semaines sont souvent des sujets populaires dans le registre de la « publicité poubelle ». Est-ce que ces fenêtres publicitaires intempestives sont rentables? De mon humble avis, j’aurais tendance à dire NON. L’internaute va fermer la fenêtre intempestive avant même de regarder le contenu de celle-ci. Mais il y a certainement un retour sur l’investissement avec ces annonces, ce qui veut dire qu’il y a quand même un taux de clic satisfaisant pour continuer à l’utiliser. Pour vous situer, un taux de clic (CTR) de 2 % est excellent.

La publicité : les formes se diversifient et les revenus montent en flèche

La publicité représente une source de revenu importante pour tous les sites. Les régies publicitaires payent le site-afficheur d’après le nombre de clics sur la publicité ou d’après le nombre d’affichages. La régie publicitaire la plus connue est Google Adsense qui permet à tous les utilisateurs de faire sa propre publicité texte dans un design assez simple.

Les entreprises utilisent des régies beaucoup plus développées afin de produire des publicités riches (rich media) en flash avec de la vidéo, des images clignotantes, du matériel qui propose souvent de l’interaction avec l’utilisateur. Il faut cependant tracer une ligne entre la rentabilité financière de la publicité et l’efficacité de celle-ci pour le site. Le meilleur exemple provient du post de Guillaume Martin l’autre jour et qui montrait une capture d’écran du site de RDS qui se noyait dans un océan publicitaire. Il est évident que l’effort publicitaire de Ford est mis de l’avant sur cette page et ils ont sans doute déboursé une bon montant pour être là, mais est-ce nuisible l’image de marque de RDS ? Est-ce nuisibile pour le site d’information de laisser autant de lattitude aux annonceurs ? Est-ce que l’internaute va se tanner et choisir un autre site pour s’informer des nouvelles sportives? Plusieurs questions, peu de réponses.

La tendance n’est pas à la baisse

En regardant ce qui se fait parfois du côté de Cyberpresse, qui a des pratiques publicitaires semblables à RDS, nous pouvons conclure que ces deux sites d’information semblent faire beaucoup d’oseille avec leurs annonceurs. Pour leur modèle d’affaires c’est parfait, mais pour l’expérience utilisateur, on pourra repasser !

  1. juillet 20, 2010

    Je ne crois pas que cette publicité de Ford sur RDS soit vraiment un exemple de publicité nuisible. RDS intègre ses publicités de façon plutôt classique, bien que Ford soit TRÈS présent, il reste dans les espaces classiques de publicité auxquels l’internaute moyen est habitué.

  2. Guillaume permalink*
    juillet 20, 2010

    Effectivement, la publicité de Ford est classique si on considère le bandeau et la carré, mais les pubs de fond d’écran sont des nouveautés, même si plusieurs sites commencent à les utiliser. Ces publicités, surtout sur le site de RDS, sont souvent chargées. Elles enlaidissent la plupart des sites et rendent difficile la lecture. Toutefois, le site de RDS est déjà surchargé et difficile à lire, alors c’est quoi qui rend le site illisible, les pubs ou l’ergonomie du site? Difficile à dire.

  3. Thierry permalink*
    juillet 20, 2010

    Je ne dis pas que la publicité de Ford est « nuisible », car ce n’est pas la seule dans l’image. C’est plûtot l’espace utilisé dans l’écran que je trouve quelque peu innaproprié…Lorsque la publicité fait complètement le contour de ta page internet, il y a un certain manque de contrôle au niveau publicitaire. Rds a ajusté son tire car je suis quelqu’un qui s’informe très régulièrement des nouvelles sportives et ce n’est vraiment pas leur habitude de bourrer l’écran de publicités, même qu’il y en a pas toujours! Mais je vois quand même ton point de vue, c’est vrai qu’on commence à être habitué en tant qu’internaute à voir de la publicité à peu près n’importe où…

  4. octobre 19, 2011

    j’ajouterai infolinks et cpalead pour le CPC et CPM.

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button