Télé généraliste de niche ?

15 septembre 2010

Des gros noms (Patrice Robitaille, François Létourneau, Isabelle Blais, Louis Morissette, France Castel, Pierre Bergeron, Gilles Renaud, Louise Portal, Sophie Cadieux, Martin Laroche, Sandrine Bisson) et d’un autre côté, une petite chaîne, V Télé. J’ai adoré la première de Prozac, et vous ? Du côté de la notoriété il est intéressant de constater que les premières apparitions de Prozac furent pour ma part via Facebook, et ce, avant même d’avoir vu une traditionnelle promo de l’émission sur V.

La situation de V Télé est spéciale en ce sens où la chaîne n’est pas en situation (manque de ressources, d’argent) pour utiliser la stratégie du Me-too vis-à-vis TVA ou encore Radio-Canada. Nous voyons mal V aller dans le Providence ou dans le Destinée.

D’un autre côté, ils ne sont pas en mesure de se servir des cotes d’écoute d’Annie et ses hommes pour annoncer la venue de leur nouveau téléroman, ou encore de faire un reportage sur les vedettes du nouveau show dans 7 Jours. Leur cheval de bataille n’est pas celui-là, et nous en sommes reconnaissants.

De la télévision généraliste de niche

Pour répondre à la question posée dans ce billet du blogue de Marie-France Bazzo, oui nous croyons qu’une télé généraliste peut encore fonctionner et faire ses frais en 2010.

Alors voici, nous tentons quelque chose avec une analogie de produit: il existe quelques joueurs dans une catégorie de produit généraliste comme la bière même que certains d’entre eux font très mal aux 2 leaders (Sleeman fait suer Labatt et Molson, comme V Télé pourrait faire suer TVA). Pourquoi ? Parce que Sleeman a su s’installer dans une niche grandissante et peu à peu, gruger les parts de marché des 2 leader. Pour revenir à V Télé, avec une programmation composée d’émissions nouveau genre comme Génération Inc., Prozac, Un gars le soir et Soirée de clown, on essaie très fort du côté de V de se différencier et de se nicher tout en restant un produit généraliste qui rejoint justement, des visées de télé généraliste.

Certes, il y a du travail à faire, mais si je suis TVA ou Radio-Canada (merci Benoît Brunet), je ne prends pas la progression de V Télé à la légère.

Hugo et Guillaume

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button