L’avenir est à nous

31 janvier 2011

C’est comme si on ne savait plus quoi faire. L’ampleur du fléau est telle qu’une prestigieuse école de médias numériques suédoise (Hyper Island) a organisé un rassemblement d’exécutifs et de créatifs oeuvrant en agences traditionnelles. Un article issu de l’excellente publication Fast Company m’apparraît extrêmement révélateur. Des intervenants de la discussion, soit des gens de grandes agences new-yorkaises, y vont de cris de détresse (dramatisation).

« I feel like I’m standing here and there are a thousand baseballs dropping from the sky and I don’t know which ones to catch. »

L’industrie vit de profonds bouleversements et les grandes entreprises de communication marketing auront du mal à remodeler leur organisation vers une approche plus digitale. Ce sera coûteux et surtout dangereux. Leurs clients et leurs actionnaires leur soufflent déjà à l’oreille qu’une erreur de repositionnement pourrait être fatale.

Place à la relève

C’est à ce moment que le titre du présent billet prend tout son sens. Imaginez un agile kayak versus un énorme cargo. L’une des deux embarcations n’a rien à perdre et aura sans doute plus de facilité à changer de cap tandis que l’autre navigue en eaux troublées par une multitude de facteurs, les conséquences d’un naufrage seraient désastreuses.

Je pense que ça vaut la peine de prendre le temps de s’assoir et de penser à une nouvelle façon de faire : ouvrir les horizons, anticiper l’avenir, oser un modèle d’entreprise complètement nouveau … c’est à nous d’y voir !

Hugo

Aucun commentaire

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button