Audit 2.0 : réflexion, suggestions et expérience

3 mars 2011

Il nous fait toujours plaisir de partager notre vision de l’affaire. Pour la première fois, nous pouvions le faire « en vrai ».

En effet, Guy Litalien, conseiller principal médias et affaires publiques chez Hydro-Québec et chargé de cours au certificat en relations publiques à l’Université de Montréal, a cordialement invité Guillaume Martin et Hugo Fournier pour que les membres de BriseGlace discutent de leur raison d’être mais aussi de leur vision de l’audit de relations publiques à l’ère du Web 2.0. La présentation était destinée aux étudiants de Monsieur Litalien.

Notre but premier était d’exposer des outils concrets, simples et efficaces pour que tous et chacun puissent effectuer leur audit « maison« . Évidemment, nous voulions aussi partager notre passion pour le domaine.

  1. mars 3, 2011

    J’ai découvert BriseGlace via mes réseaux virtuels. Cette jeune entreprise québécoise s’intéresse à un élément clé et généralement négligé dans l’étude des relations publiques soit l’audit. De plus, Hugo et Guillaume nous entretiendront sur un autre élément clé des rp 2.0, le blogue. J’ai bien hâte de vous entendre et à tout à l’heure.

  2. Laurence St-Denis permalink
    mars 5, 2011

    Bonsoir à tous!

    D’abord, j’aimerais vous remercier, Guillaume et Hugo, pour la présentation du cours de jeudi et les exemples montrés suite à cette présentation.

    Je dois avouer que je connaissais très peu le monde des blogues et de tout ce qu’on peut retrouver sur le web 2.0 (non que je sois maintenant experte, mais votre présentation m’a ouvert les yeux sur plusieurs aspects de cet univers). En fait, ça évolue tellement vite et il s’y passe tellement de choses, qu’il peut être difficile de s’y retrouver et ça peut être vraiment impressionnant.

    Je savais qu’il existait des outils pour faire le tri, mais je me disais que, même avec ces outils, une personne qui veut rester au courant devait passer tout son temps sur le web à lire des trucs! C’est quand même un flot pratiquement sans fin d’informations! Toutefois, avec votre présentation, je me sens mieux outillée. J’ai aperçu ce dont vous vous servez et comment vous travaillez et ça m’a éclairée. Je me suis donc abonnée à votre flux RSS, ce que je considère être un bon départ!

    Je comprend également qu’il est tout de même primordial de prendre le temps de faire cet audit, même si une bonne partie du tri est effectué lorsqu’on utilise les bons outils, ça ne se fait pas tout seul. Il me reste encore du chemin à faire, mais c’est une exploration qui est maintenant plus attrayante à mes yeux!

    Bref, votre présentation était très intéressante, les liens que vous avez faits étaient intelligents et bien imagés. On a également pu voir que vous êtes vraiment passionnés par ce que vous faites. Alors, bonne chance pour tous vos projets!

  3. Hugo permalink*
    mars 5, 2011

    Merci à toi Laurence et c’est très bien pour l’abonnement, nous en sommes reconnaissants!

    À la lumière de ton commentaire, je dirais que les millers d’outils issus du Web ne demandent qu’une seule chose : qu’on les teste! Il faut se « risquer » un peu et se créer quelques comptes à droite et à gauche pour constater ensuite que certains valent la peine et d’autres, pas vraiment.

    Merci encore pour le commentaire et pour votre attention jeudi dernier,

    Hugo

  4. Antonine permalink
    mars 8, 2011

    Bonjour à vous deux.

    Comme vous avez largement pu le constater, j’ai énormément apprécié cette présentation.
    Très concrète avec une bonne mise en contexte de votre parcours.
    L’audit est devenu une matière plus qu’un concept.

    Par contre quelle douleur de découvrir votre âge! Qu’ai-je fait toutes ces années?! (plein de choses assurément, mais tout de même).

    Je pense aussi que vous avez déjà l’âme d’entrepreneurs, donc peut-être qu’il ne sera pas nécessaire de commencer dans une autre entreprise, mais que vous pourrez offrir vos services et votre expertise dès la fin de votre maîtrise. Évidemment le salaire de démarrage ne sera pas le même, mais à terme cela peut s’avérer très payant. À méditer.

    Dernier point : une présentation orale est très souvent un moment intimidant. On cherche toujours une bouée ou un joujou pour se donner une contenance. Attention aux bouteilles d’eau! Vous auriez pu boire un litre entier !

    Merci encore.
    On reste en veille.

  5. Myriam Côté permalink
    mars 8, 2011

    Merci Hugo et Guillaume pour votre présentation en classe. Ce fut très enrichissant de voir et de connaître votre démarche en matière d’audit 2.0. Il est en effet très important, dans cette époque où tout le monde peut s’exprimer sur la blogosphère et autres plateformes de médias sociaux, de connaître les outils qui nous permettent d’éviter le « dérapage » et de suivre tout — ou presque! — ce qui se dit sur nous, notre organisation ou notre entreprise.

    Comme vous l’avez mentionné, les médias sociaux sont maintenant une réalité qu’on ne peut ignorer. C’est pourquoi nous devons prendre en considération que chaque individu est désormais porteur de messages. Nous pouvons, tous un chacun, prendre la parole et s’exprimer sur la place publique choisissant, la plupart du temps, de dénoncer ou d’alimenter des débats. C’est sûrement la raison qui explique pourquoi je crois, tout comme vous, qu’il est primordial pour une entreprise ou une organisation de prendre les devants en matière de Web 2.0. En fait, si vous me permettez de glisser ici mon opinion, je dirais que j’ai présentement l’impression que nous évoluons dans un monde qui nous pousse à réagir avant même d’agir (du moins, il faut agir vite si l’on veut suivre « le puck).

    Félicitations encore une fois. Je crois que vous avez bien réussi à transmettre votre message, soit qu’une bonne vigie est la clé du succès pour avoir une bonne communication bidirectionnelle symétrique.

    Bonne chance dans vos futurs projets !

    Myriam

  6. Christine Villeneuve permalink
    mars 9, 2011

    Merci pour votre présentation de jeudi dernier.

    Votre parcours est très intéressant. Ça permet de voir que les projets que nous sommes amenés à réaliser dans le cadre de notre cheminement universitaire ont parfois des retombées bien concrètes.

    Merci pour l’éclairage que vous m’avez apporté sur ces outils concrets. Je sais enfin comment fonctionnent les flux RSS! Je comprends aussi mieux l’importance du 2.0 dans l’étape de la recherche en RP. Il n’en demeure pas moins que je reste un peu déboussolée par le temps à y investir. Bien sûr, différents outils de tri sont disponibles pour nous simplifier la vie. Par contre, comme tout roule vite, j’ai l’impression de devoir être « connectée » en permanence pour être certaine de ne rien manquer. Entre le blogue à gérer, twitter à alimenter et la veille à faire, il reste peu de temps pour les autres tâches. J’imagine que dans un contexte de travail, tout ce poids ne repose pas sur une seule personne (selon la taille de l’organisation).

    Votre commentaire comme quoi le 2.0 permet d’humaniser la communication a remis en perspective l’opinion que j’avais sur le sujet. J’ai réalisé que ça nous permet d’avoir accès à une foule de renseignements en plus de permettre un échange avec nos différents publics. Nous sommes loin de la croyance que les médias sociaux ne font que développer des relations artificielles.

    Merci encore une fois et bonne continuité dans vos projets.

  7. Guillaume permalink*
    mars 9, 2011

    @Antonine
    Merci du commentaire, en effet se lancer en affaires immédiatement nous trotte parfois dans la tête, on y songe! Tu as tout à fait raison, on aurait peut-être pu boire un litre en entier! Faire cette conférence fut un moment très enrichissant pour nous, il y avait en effet une partie stressante que nous avons tenté de faire passer subtilement, j’imagine que l’on s’est « garoché » sur les bouteilles d’eau inconsciemment. On va travailler là-dessus!

    @Myriam
    En effet, on peut maintenant difficilement passer à côté totalement des médias sociaux, peu importe l’organisation. Tu as aussi raison, tout bouge tellement vite qu’il faut parfois être capable de réagir à la vitesse de l’éclair. Mais, il ne faut pas oublier que ce sont des pratiques optimales. Nous ne sommes pas encore rendus là pour BriseGlace ce qui ne nous empêche pas d’être efficace et à jour. Nous faisons simplement de notre mieux avec nos moyens, lorsque nous serons internationaux ;) (un jour!), nous aurons probablement une équipe de veille dédiée à nous maintenir à la fine pointe des développements du Web.

    @Christine
    C’est vrai qu’on a parfois l’impression qu’il faut constamment être connecté, même que je me demande parfois si certains twitteurs ont des réels emplois tant ils tweetent. Toutefois, je crois qu’un bon fil RSS est un bon moyen de rester à l’affût sans trop perdre de temps à toujours être devant son ordi. Truc supplémentaire: si je ne me trompe pas, on peut connecter nos twitteurs préférés directement dans notre fil RSS. On réussit alors à les suivre plus facilement.

    Merci à toutes pour vos commentaires!

  8. Julie Garon permalink
    mars 9, 2011

    Bonjour Guillaume et Hugo,

    J’ai assisté à votre présentation, le 3 mars dernier, et je tiens à dire que votre parcours est bien intéressant; votre passion du sujet est palpable. Les divers aspects que vous avez abordés en ce qui concerne l’audit sont essentiels aux professionnels des relations publiques, dans les démarches de recherche et d’analyse. Vous avez, à mon sens, bien vulgarisé cet aspect du web 2.0 que nous abordons dans le cadre de notre cours. Vos propos, conseils et démonstrations sur l’implantation d’une station d’écoute ont été particulièrement enrichissants pour moi.

    La génération des «digital natives» a un impact important sur le monde des communications et apporte avec elle une vision que l’on se doit, toujours à mon avis, de prendre en considération. La communication, c’est une question d’échange; on parle, mais on se doit aussi d’écouter. La création d’un réseau est importante dans tous les secteurs d’activité, mais en relations publiques, elle est essentielle et vitale. Stratégiquement, le réseautage web offre des possibilités extraordinairement efficaces, autant au sein d’une organisation que pour les travailleurs indépendants. Il faut toutefois bien comprendre ces outils et les exploiter comme il se doit, cela demande de l’attention et du temps. C’est certain qu’une agence embryonnaire comme Brise-Glace est un très bon support aux professionnels des relations publiques et a sa place en tant qu’entreprise mature dans le secteur. Vous êtes sur le bon chemin!

    Je termine en vous remerciant de votre passage à l’Université de Montréal et je vous souhaite du succès dans tous vos projets.

    Au plaisir,

    Julie Garon

  9. Marie Hélène Blouin permalink
    mars 9, 2011

    Bonjour à tous,

    J’aimerais remercier Hugo et Guillaume pour leur présentation du monde du web 2.0 en entreprise. Il est évident que les blogues et médias sociaux sont devenus des incontournables pour une organisation qui veut établir une forte notoriété auprès de son public cible.

    Je suis tout à fait consciente que pour devenir des « pros » du 2.0, il faut dès maintenant faire sa marque en y participant activement. Tout comme le mentionne Christine, le temps à investir demeure un problème que l’on ne peut échapper. Il faut tout de même prendre en considération que ce temps est un véritable investissement rentable tant pour une entreprise que pour un particulier.

    Personnellement, je ne suis pas très à l’aise avec cette technologie, mais je m’y mets tranquillement. J’ai donc écris mon premier « Tweet » la semaine passée et j’ai monté mon tableau de bord « Tweetdeck ». Mieux vaut tard que jamais! :)

    Je vous remercie donc pour m’avoir ouvert les yeux sur les multiples ouvertures et possibilités qu’offrent le web 2.0.

    Bonne chance dans vos projets futurs!

  10. Hugo permalink*
    mars 9, 2011

    @toutes : D’abord c’est un réel plaisir de voir que certaines ont concrètement pris action avec un fil RSS, avec Twitter ou encore avec Tweetdeck. C’était une des visées principales de notre présentation.

    @Julie : en effet, nous sommes passionnés par ce qu’on fait. En lien à ça, il est plutôt difficile de bloguer sur un sujet qui nous passionne plus ou moins. Certains le font, mais parfois il y a justement cette passion dans l’écriture et la recherche qui manque à l’appel. Tu as aussi raison pour le réseau, d’ailleurs je vous invite à développer le réflexe LinkedIn, soit de « connecter » aussitôt avec une personne que vous avez rencontré dans un contexte d’affaires. Un réseau bâti sur Linked In peut avoir une grande valeur.

    @Marie Hélène : À mon arrivée au bac, j’étais aussi peu à l’aise avec tout ce qu’on pouvait qualifier de « marketing interactif » et autres technologies du Web. En fait, peu de gens en parlait. Ceci dit, cette sphère devient intéressante dans la mesure où ses principes, outils et développements peuvent s’apprendre assez rapidement par la lecture de blogues et d’articles.

    @toutes : Finalement, plusieurs d’entre vous m’ont posé la question par rapport à la gestion de crise sur le Web et plus particulièrement sur Facebook. Je vous invite à prendre connaissance de la page du Massif de Charlevoix qui, dimanche dernier, a eu à gérer un déferlement de plaintes liées à une désorganisation des remontées mécaniques ce qui a causé beaucoup de tort à la clientèle : https://www.facebook.com/LeMassifdeCharlevoix

  11. Marie-Gil Vachon-Bilodeau permalink
    mars 10, 2011

    Bonjour à tous!

    Merci Hugo et Guillaume pour ce généreux partage de connaissances! Votre parcours est certes très impressionnant!

    Vous avez démontrez que l’audit 2.0 est un travail complexe, mais lorsque bien structuré fort enrichissant! Je crois qu’une fois de plus la recherche est de rigueur. Afin de se bâtir un fil RSS pertinent pour les besoins de nos entreprises, on doit se questionner sur nos priorités, sur ce que nous désirons savoir et surtout être proactif et trouver des sources d’informations à suivre en veille afin de planifier nos plans de communication et de gestion de crise. J’ai particulièrement apprécié votre intervention, à l’effet qu’un blog doit être bien géré et analysé afin de l’optimiser. Il est effectivement un outil qui nous permet d’échanger de manière interactive avec nos publics, mais s’il est mal maintenu, il peut vite devenir un « coup d’épée dans l’eau ». Je vais donc m’initier, comme certains de mes collègues, à entretenir mon réseau pour me familiariser avec tous ces milles et uns liens! Naviguer dans ces univers deviendra, et je le souhaite, un incontournable dans la pratique de nos métiers et au sein des entreprises.

    Pour conclure, j’inviterai mes collègues à lire votre post  » Codes QR : Comment mal utiliser une technologie ». Je trouve que cette nouvelle technologie, lorsque bien utilisée, est conséquente avec votre prévision que la mobilité et la géolocalisation gagne en importance et influencera de plus en plus les tactiques marketing et les communications.

    Merci encore à vous deux, et continuez le bon boulot!
    Marie-Gil Vachon-Bilodeau

  12. Anne-Sophie permalink
    mars 10, 2011

    Bonjour à tous,
    La présentation d’Hugo et Guillaume de jeudi dernier a été très pertinente pour plusieurs raisons.

    La première est que la présentation nous a donné une méthode de travail, de recherche pour faire de la veille via des outils informatiques que sont les flux RSS, les réseaux sociaux, blog et autres.
    On a pu confirmer que le contenu des cours au certificat en relations publiques, peut, et doit être utilisé dans un cadre professionnel.

    La deuxième raison, est la cohérence entre la présentation, et le cours en stratégie et analyse des actions. Il s’agissait d’un exemple vivant de ce qu’on nous transmet en classe.
    De plus, la méthode de travail proposée est d’autant plus pertinente pour nous, étudiants, qu’elle est à la pointe de l’actualité. C’est le modèle, la méthode de travail du moment pour les relations publiques nouvelles génération.
    Alors, il ne tient qu’à nous de l’utiliser dès maintenant!

    Enfin la présentation était pertinente, car a été une vraie source d’inspiration pour des personnes qui orientent leurs choix professionnels dans cette voie.

    Encore une fois merci aux deux intervenants.

    Anne-Sophie.

  13. Catherine Arsenault permalink
    mars 10, 2011

    Bonjour à vous,

    Je tiens d’abord à vous féliciter pour votre présentation. Je peux vous affirmer que votre visite a marqué définitivement ma conception des médias sociaux et des blogues. Me voilà maintenant inscrite à un compte Delicious et à Google Alerts et je compte bientôt avoir mon propre Tweetdeck et suivre les fils RSS qui m’intéressent. La présentation que vous nous avez offerte m’a permise de démystifier le fonctionnement de ces nouveaux outils web en plus d’en changer la perception que j’en avais. Votre curiosité est très inspirante et va me pousser à rester alerte devant ces nouveaux outils qui émergent du web et à chercher comment ils peuvent me servir comme communicatrice. Je sens que j’aurai plus de facilité à explorer ces nouveaux outils.

    J’avoue avoir eu certaines réticences face aux médias sociaux et blogues que je considérais parfois comme une mode quelque peu égocentrique, un genre de «parler pour parler». Mais je me rends compte, notamment avec Twitter, que les médias sociaux s’avèrent surtout des lieux d’échanges et de discussions enrichissants qui peuvent contribuer à l’avancement de la société. Je crois qu’en cette ère d’individualisme, le web 2.0 devient de plus en plus nécessaire.

    J’en profite aussi pour vous dire que l’idée d’une entreprise embryonnaire a été une découverte pour moi. Comme vous l’avez dit, il s’agit d’une façon bien adaptée à notre époque pour quelqu’un qui désire commencer à faire sa place et à se faire connaître sans se proclamer immédiatement expert en la matière. C’est un statut qui favorise la recherche et qui inscrit votre démarche dans un esprit de renouvellement et de questionnement constant. C’est tout à votre honneur.
    Bonne continuation à Brise-Glace.

  14. Karine Martin permalink
    mars 10, 2011

    Bonjour à vous deux,

    Je fais parti du groupe d’étudiant qui a eu la chance de voir votre présentation lors du cours de Guy Litalien à l’Université de Montréal. Je tiens à vous mentionner que vous avez réussi, et ce avec brio, à faire partager votre passion de la communication du web 2.0 . Je dois vous avouer que j’ai peu d’expérience dans ce domaine, alors votre présentation, a été pour moi, une belle opportunité de mieux comprendre la grande importance des médias sociaux dans la communication en 2011. Votre présentation a été inspirante, claire et concrète, le tout accompagnée de bons exemples… Un vrai succès!

    J’ai appris énormément grâce à vous, n’hésitez pas à remettre vos connaissances au service des étudiants. Votre esprit d’entrepreneurship est une belle qualité que vous possédez, votre entreprise peut vous mener très loin, vous gagnez à être connus.

    Bien entendu, la nervausité s’est faite sentir, mais tout le monde l’aurait eue à votre place. Plus vous ferez de présentations, plus la nervosité diminura.

    Je vous recommanderais sans crainte

    Bravo à vous et à Brise-Glace

    Karine Martin

  15. Salwa Majouji permalink
    mars 13, 2011

    Tout d’abord, un grand merci à vous deux d’avoir pris la peine (et le temps!) de venir partager avec nous votre savoir et vos connaissances sur l’audit 2.0.

    Il y a tant d’outils qui existent, que ça en devient parfois étourdissant. Le monde du 2.0 est tout à fait passionnant, mais on peut souvent avoir l’impression d’être dépassé. Les trucs et astuces en la matière que vous nous avez partagés seront d’une grande utilité.

    J’aime bien l’idée de la « station d’écoute » que vous proposez. C’est une façon judicieuse de ne pas être (trop) rapidement submergé par le flot d’informations qui nous parvient. Cela demande bien sûr de la rigueur pour tout mettre en place, mais une fois cette étape passée, le travail est grandement facilité.

    Enfin, je vous remercie de mettre à notre disposition votre présentation par l’entremise de Slideshare. Elle sera assurément pertinente à consulter, encore et encore!

    Bonne continuation,
    Salwa

  16. Hugo permalink*
    mars 14, 2011

    @Marie Gil : Encore une fois, notre défi de faire connaître des outils simples a été relevé! Et merci pour la petite « plug » du billet de Guillaume sur les codes QR.

    @Anne-Sophie : En effet, il s’agit des nouvelles pratiques de relations publiques. Toutefois, c’est important de rester à jour puisque les outils se développent assez vite. D’un autre côté, les nouveaux outils sont de moindre importance que les nouveaux principes stratégiques d’audit. Une fois qu’on a saisi les principes, la compréhension des outils devient plus facile.

    @Catherine : Merci et encore une fois, bravo pour l’ouverture de compte sur différents outils. Pour être très franc, le positonnement d’entreprise « embryonnaire » ne fut pas le fruit d’une réflexion extrême ;) C’est que nous nous sommes dit : bon, on n’est pas spécialiste mais on tient un blogue donc on est au courant et en mode recherche. Sauf que pas la suite, nous avons réalisé que ce positionnement devenait l’élément perçu le plus « intéressant » chez les gens qui nous ont découvert.

    @Karine : Merci pour ce commentaire Karine, c’est très flatteur. Tu mentionnes un point important : la passion. C’est plus que jamais la clé je pense pour réussir avec un blogue (et avec pas mal tout en fait). En effet, nous travaillons sur nos styles de présentateur, c’est un art! Après nombreuses présentations au bac. et à la maîtrise, nous ne sommes pas encore parfaits mais nous travaillons là-dessus!

    @Salwa : Ça nous a fait plaisir de partager notre passion. D’ailleurs, cet esprit fort de partage est palpable avec le Web que nous connaissons aujourd’hui et la nouvelle économie que se bâtit tout autour. En fait, ça part avant tout du partage des connaissances. Pour la station d’écoute, nous remettons 100 % du crédit à Chris Brogan et Julien Smith (les auteurs de Trust Agent). Ce livre propose des principes stratégiques fondamentaux pour les RP sur le Web 2.0. À lire !

    @Toutes et tous : Merci pour les souhaits de bonne continuation. Le monde des communications et du marketing demeure assez petit, nous aurons peut-être un jour l’occasion de travailler ensemble!

  17. Yazid Benhaimi permalink
    mars 14, 2011

    Bonjour à tous,

    Il est tout à fait intéressant et stimulant de voir de jeunes étudiants s’engouffrer dans la brèche des technologies virtuelles, pour nous expliquer les « bienfaits » de l’audit à l’ère du virtuel et de la blogosphère dans le domaine des relations publiques.

    C’est, à mon sens, un bon présage pour l’avenir de ce métier en constante évolution, de voir une relève aller de l’avant et anticiper les nouvelles tendances. Une tâche qui incombe habituellement à ceux qui ont de longues années d’expérience derrière eux. Mais voilà que des jeunes issus de la génération « digital natives », montrent le chemin à leurs « ainés » dans le métier. La preuve que leur expertise « fait mouche », est qu’ils reçoivent déjà des demandes de la part d’organisations qui ont saisi l’importance de cette pratique et l’opportunité qui s’offre à eux.

    Avec la présentation de Guillaume et Hugo, l’on a pris tout de suite conscience de l’importance d’investir ses efforts dans l’audit 2.0. Un investissement qui promet des retours très concrets pour ceux qui décident de s’y consacrer. Et gare à ceux qui ratent le train du progrès, qui n’attend pas. L’on imagine mal, d’ailleurs, des professionnels aguerris en relations publiques, passer à côté, eux qui sont censés être à l’affût de la moindre nouveauté susceptible de faire évoluer la manière de faire en relations publiques. Selon M. Litalien, c’est une « espèce » qui n’est malheureusement pas en voie d’extinction.

    En revanche, on aurait aimé voir nos deux invités explorer en profondeur les limites qui peuvent exister dans la pratique des relations publiques à l’ère du web 2.0. L’on a, peut être, vu une esquisse avec le désabonnement que connait Facebook.

    Sinon, la présentation est claire et bien structurée, même si l’on aurait apprécié avoir quelques exemples bien concrets pour saisir la portée de la pratique de l’audit 2.0.

    Bravo à vos deux et bonne courage pour la suite de votre maîtrise.

  18. Hélène permalink
    mars 14, 2011

    Écrire ce billet est très difficile, car je n’ai jamais été une fille très friande de techno. En fait, juste pour vous donner une idée, je n’ai toujours pas Facebook, je ne« tweet» pas et seuls les blogues sur la mode m’intéresse, jusqu’ici! Dans mon entourage, c’est sacrilège étant donné que j’étudie en communication. Jusqu’à maintenant, j’essayais de les ignorer même si je savais qu’ils n’avaient pas tort. Cependant, ce qui m’a motivée est sans aucun doute la présentation de Guillaume et Hugo. Non seulement j’ai été impressionnée par la création de leur blogue qui leur a permis de joindre leur passion pour le domaine des communications et le travail, et ce, à un âge aussi jeune! Félicitations pour votre belle initiative. Cependant, ils m’ont ouvert les yeux en me présentant toutes sortes d’outils du web 2.0, qui peuvent vraiment me servir! Je n’ai pas encore essayé ces fameux outils, mais maintenant je sais qu’il y a des moyens de bien mener un audit et c’est déjà un début. Qui sait, peut-être trouverez-vous la solution pour amoindrir les craintes des entreprises à se lancer plus souvent elles aussi dans l’univers des blogues! Encore une fois, merci pour votre présentation inspirante!

  19. Christina permalink
    mars 17, 2011

    Bonjour à vous, merci pour la très intéressante présentation! C’est vrai que les médias sociaux sont une réalité qu’on ne peut pas ignorer, et je crois comme vous qu’il est important pour les organisations d’être proactives à ce chapitre. Je ne suis pas convaincue, par contre, que les médias sociaux amènent nécessairement plus de transparence, ils peuvent facilement être une simple vitrine promotionnelle pour l’organisation. Après avoir pris connaissance de la page facebook du Massif de Charlevoix, à la suggestion d’Hugo (dans son billet du 9 mars), je vois mieux la dynamique qui peut se jouer dans un cas de gestion de crise, cependant, et comment dans des cas comme ceux-ci les médias sociaux peuvent effectivement être bénéfiques sur le plan de la communication. L’exemple du Massif montre bien comment les commentaires d’insatisfaction des skieurs sur la page facebook de l’organisation ont forcé celle-ci à réagir plus vigoureusement et à prendre les plaintes des usagers plus au sérieux. Comme on l’a vu, cela a par la suite mené à une hausse du niveau de satisfaction, du moins à en juger par des commentaires du style ‘bravo pour le Mea Culpa’ ou ‘le Massif nous a remboursés sans problème’.

  20. mars 18, 2011

    Une présentation des plus intéressantes et enrichissantes. Il est certain que l’on doit vous regarder du coin de l’oeil pour voir ce qui se passe chez vous régulièrement! Quelle belle attitude et complémentarité! Il serait dommage de vous voir séparés par une firme! Je vous souhaites de plonger au plus vite dans les eaux glacées parce que c’est avec des penseurs comme vous que les RP vont franchir le futur ! Votre papier sur les QR codes est un exemple parfait de ce que vos observations pourront offrir à vos futurs clients! Bravo! Ça prend du guts! Merci!

  21. Hugo permalink*
    mars 18, 2011

    @Yazid : Merci ! À la lumière de ton commentaire, notre mission de susciter votre intérêt par rapport aux médias sociaux devient parfaitement remplie! Comme tu dis, les limites sont en effet nombreuses. Nous continuons par contre de croire fermement qu’il y a plus de positif que de négatif à tirer du Web participatif! Pour les exemples de l’audit 2.0, le mieux serait que tu fasses l’exercice par toi-même soit de prendre une organisation de ton choix, et retracer les retombées sur le Web et sur les médias sociaux pour ainsi énoncer la « big picture » de la situation. Cet exercice peut être fort intéressant.

    @Hélène : D’abord merci. En effet, le blogue demeure l’une des plateformes les plus bénéfiques pour un individu qui veut se positionner par rapport à un sujet donné. C’est ce que nous avons tenté de faire. Tu peux très facilement t’en partir un en allant sur wordpress.com – ça se fait en quelques cliques !

    @Christina : Tu as tout à fait raison quand tu apportes le point de la transparence. Certaines entreprises vont rapidement prendre un angle plus « promo » sur les médias sociaux et on ne peut pas les blâmer. Cependant, sur le long terme, ces organisations n’iront pas puiser les vrais bénéfices (insights) normalement apporté par les médias sociaux soit toute la richesse de la conversation avec les consommateurs. Merci !

    @L-A Bombardier : Commentaire très élogieux, merci! Nous aimerions en effet faire partie du véritable Québec Inc un jour ;) Nous avons encore beaucoup d’apprentissage à faire d’ici ce temps, mais comme tu dis, gardez un oeil! Et merci pour le petit push sur le billet de Guillaume concernant les codes QR.

  22. Stéphanie Merlet-Jacques permalink
    mars 21, 2011

    Bonjour à tous,

    Premièrement j’aimerais commencer par remercier mm Guillaume Martin et Hugo Fournier pour leur fluide et intéressante présentation.
    Je dois dire moi aussi que la première chose qui m’ai marqué a été le temps qu’il semble falloir investir pour se « garder au courant ». Je peux croire dans l’étape de recherche initiale de tout projet de relations publiques qu’on passe 50% de son temps à lire des articles de journaux, billets de blogs (avec commentaires) rapports, et autre documentation relative à notre entreprise. Mais j’ai de la difficulté à comprendre comment vous réussissez à rester à flot de toutes ces infos en situation d’audit, qui est (si je comprends bien) constant. Mais en tout cas chapeau!

    Aussi, je suis extrêmement impressionnée par votre parcours. Pour des gars si jeunes, vous êtes super accomplis et professionnels. Je me demandais justement ce qui manquait à mon profil pour faire de moi une candidate plus attrayante pour les employés dans le domaine des communications et votre présentation m’a fait comprendre que ce qui me manquait c’est la participation! Depuis votre présentation j’ai tout de suite commencé à « ériger ma station d’écoute ». J’ai commencé par m’inscrire à plusieurs blogues incluant le vôtre, Infopresse et Michelle Blanc dans l’optique que plus j’en connaitrai sur la « scène » québécoise des relations publiques, plus je serai en mesure de former ma propre opinion originale et, qui sait, peut-être me mettrai-je au Blogging moi aussi un de ces jours!

    Pour conclure, comme vous, je trouve le WEB 2.0 fascinant et j’y vois moi aussi de grandes possibilités au niveau branding et de la communication stratégique. Votre présentation m’a donné des informations concrètes à ce sujet et a ouvert mes yeux sur les possibilités du domaine en général.

    Merci encore!
    S.

  23. Marc-André Coutu permalink
    mars 29, 2011

    Bonjour à tous,
    J’écris un peu tardivement à propos de la présentation tenue le 3 mars dernier. Tout d’abord, je tenais à remercier nos deux conférenciers, Hugo et Guillaume, pour leur présentation. Il peut parfois être intimidant de se retrouver devant une classe d’inconnus et je tenais à vous féliciter pour votre professionnalisme tout comme pour votre connaissance du sujet.

    Travailler dans le domaine des communications en 2011, sans connaissance du web 2.0 peut s’avérer une tâche complexe, surtout que la majorité des informations véhiculées et reprises dans les médias sont souvent tirées de blogues, Facebook, Twitter et j’en passe. L’éclosion des sites de wikis, où les gens contribuent à la transmission d’informations et de connaissances est en train de changer la manière dont nous utilisions le Web. D’ailleurs, la majorité de mes activités professionnelles et personnelles passe par le Web et il est loin le temps ou je faisais mes première recherche sur Netscape.

    Il est important d’être au fait des nouvelles technologies qui nous entourent. Hugo et Guillaume semblent très bien maîtriser ces nouvelles technologies, un outils importants pour les années à venir. Alors que tout semble basculer vers le web 2.0, il est important de comprendre que nous ne sommes plus uniquement des spectateurs mais bien des acteurs de notre utilisation de la webosphère.

    Messieurs, je vous lève mon chapeau et vous encourage pour vos projets futurs !

  24. Alain permalink
    avril 3, 2011

    Merci Hugo et Guillaume pour votre présentation du 3 mars.

    Pendant notre cours de Recherche et évaluation, on a souvent entendu parler de cette fameuse « station d’écoute ».

    J’ai été très content d’en connaitre plus sur vos techniques ainsi que les outils que vous utilisez dans le cadre de votre travail. Je me suis ainsi familiariser avec Tweetdeck grâce à vous en plus d’en apprendre plus sur pleins d’autres outils dont je n’avais jamais encore entendu parler.

    Vous avez su faire ressortir l’importance qu’occupe la vigie web /2.0 et j’ose espérer que ces outils de mesure deviendront standard dans le quotidien de tout les professionnels en relations publiques qui, même aujourd’hui, peuvent négliger l’interaction avec leurs divers publics, perdant ainsi une chance inouïe de tenir un dialogue avec ces derniers.

    Bonne continuité à Hugo et à Guillaume et merci encore pour une présentation intéressante et riche en contenu.

    PS : Merci pour la recommandation du livre « Trust Agent »; c’est un ouvrage qui me servira!

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button