Êtes-vous atteint de la maladie du Silo?

14 avril 2011

Rassurez-vous, cette maladie ne mène pas à la mort, mais seulement à une perte d’efficacité chronique. Vous pensez en être atteint? Ce billet vise justement à permettre un auto-diagnostique et à suggérer des traitements adéquats.

La maladie du SiloLes symptômes

Désirs de tout catégoriser

Vous vous demandez sans cesse si l’offensive marketing de telle ou telle compagnie est une promotion ou une publcité. Vous n’arrivez pas à dormir parce que vous n’êtes pas en mesure de déterminer si le party de lancement pour votre nouveau produit relève de l’événementiel ou des relations publiques. Vous êtes sans doute atteint de la maladie du Silo, mais pour l’instant elle est encore embryonnaire, vous êtes encore facilement récupérables.

Il n’y a pas de mal à vouloir catégoriser les actions que vous exécutez, mais si vous passez plus de temps à leur trouver une section dans votre plan que de les mettre en oeuvre, il y a peut-être un problème.

Dédoublement des tâches

Un plan promotionnel, un plan publicitaire, un plan de relations publiques, un plan marketing, si vous avez tout ça sur votre bureau présentement, vous souffrez probablement de la maladie du Silo.  Quatre types de PESTEL, quatre axes de communication, quatre sections de stratégies, n’est-ce pas un peu redondant?

Vous pouvez tout à fait avoir recours à différents plans, mais vous devez vous assurer que les personnes qui les écrivent travaillent de concert et s’aident mutuellement. Qui a dit qu’un audit était sans intérêt pour la création? De plus, les objectifs et les stratégies devraient normalement être communs pour assurer un plus grande efficacité des offensives.

Incompréhension des nouveaux médias

Si vous venez d’engager une personne pour votre stratégie sur les médias sociaux et que cette personne ne connaît rien en relations publiques, en promotion et en publicité, vous avez peut-être un problème. La maladie du Silo entraîne les gens à croire que les médias sociaux sont une entité complêtement distincte alors que c’est plutôt une nouvelle plate-forme pour tous les champs du marketing.

Conflits organisationnels

Vous sentez que tous les membres de votre équipe tirent la couverte de leur côté? Les responsables de chacun de vos départements cherchent absolument à avoir le « spotlight » sur eux? Tout le monde travaille, mais personne dans le même sens? Oui, vous avez la maladie du Silo. Ce symptôme est sans doute les plus dangereux, car si la maladie n’est pas traitée lorsqu’elle atteint ce stade, elle peut mener vers la faillite.

Les traitements possibles

La communication interne

Une des bonnes façons de contrer la maladie est de maximiser la communication interne afin de s’assurer de ne pas faire deux fois le même travail et ainsi, maximiser les efforts. Les groupes de travail, l’intranet et le gros bon sens seront vos alliés pour ce traitement.

Récompenser les équipes

Le but de ce traitement est de s’assurer que toute votre équipe travaille ensemble dans la même direction. Ainsi, même si la personne des relations publiques n’a fait que 5% du travail, il ne se sentira pas diminué et ne cherchera pas à tout prix à avoir l’attention sur lui.

Accepter les idées des autres départements

Traitement qui pourrait s’avérer difficile pour certains orgueils, mais qui pourrait doubler votre efficacité. Pourquoi votre responsable média ne pourrait pas avoir une bonne idée de création? L’inverse est tout aussi vrai soit dit en passant.

Avoir une formation élargie

En tant qu’employé, il est logique de vouloir se spécialiser, mais avec une formation de base en un peu tous les domaines du marketing, vous pourrez bien plus facilement comprendre que votre travail peut possiblement servir aussi à votre collègue.

Être zen

Vous continuer de vous en faire parce que vous n’arrivez pas à catégoriser votre prochaine offensive entre la promotion et la publicité. Soyez zen, l’important c’est bien davantage le résultat que le nom qui vous y donnez!

Vous connaissez d’autres symptômes ou d’autres traitements? Pourquoi ne pas nous les partager?

Aucun commentaire

Laissez une réponse

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button